à ce jour 928 Communes

refusent le compteur LINKY !

Retrouvez la liste ici

( en bas de la page )

Le linky n'est pas

 Obligatoire

 

Refuser le compteur Linky

est légal et sans risque

 

Signez la pétition

Incendies : arrêtez le programme Linky
et remettez-moi un compteur ordinaire !

 

Touche pas à mon compteur

Compteur accessible : seul le barricadage pourra vous protéger d'une pose forcée.
 
Barricader son compteur n'est puni par aucun texte pénal. Une seule personne en France poursuivie à ce jour par Enedis. Vos chances de l'être sont infimes.
 
l'Association Justice et Solidarité Citoyenne a été créée pour soutenir financièrement les personnes qui se verraient inquiétées. Tous les détails ICI

Le compteur LINKY n'est pas obligatoire

car en droit nul ne peut imposer un objet connecté

On a donc le droit de refuser le Compteur LINKY

 

Arrêté du 9 juin 2016 fixant les modalités d'application du titre II

du décret n° 2001-387 du 3 mai 2001 relatif au contrôle

des instruments de mesure

MEDIAS

Touche pas à mon compteur une émission présentée par Maud Bigand
 
RAPPEL : Surveillance des populations par le gouvernement français :
Plate-forme de surveillance hors de tout contrôle :

Liens à Consulter :

Le Point : https://www.lepoint.fr/high-tech-internet/france-terribles-revelations-sur-la-surveillance-massive-13-04-2015-1920630_47.php

Le Monde : https://www.lemonde.fr/societe/article/2015/04/11/ce-big-brother-dissimule-au-c-ur-du-renseignement_4614233_3224.html

 

Aujourd'hui, on commence par :

- Surveillance commerciale par les opérateurs :

http://www.01net.com/actualites/contrairement-a-ce-qu-affirme-son-patron-orange-exploite-bel-et-bien-vos-donnees-1404780.html

 

« Mensonges à tous les étages », cela va bien plus loin :

1       -  Concernant notre sécurité :

 

o   Ex  1 : Lubrizol : Incendie Usine chimique en Normandie

§  gestion de crise désastreuse :

·        pas d’évacuation des riverains directs

·        Pas de port de masque approprié et obligatoire pour les pompiers donc symptomes (maux de tête, vertiges, etc…)

§  Surtout « rassurer » = faire comme si de rien n’était pour ne pas avoir à assumer les pots cassés –

·        Symptômes « de courte durée » et

·        focalisation attention sur qualité d’air « normale » ensuite mais pas d’infos sur toxiques libérés durant l’incendie et inhalé par les populations alors que site Seveso, tout en prêchant la « transparence » (Edouard Philippe + visite de nombreux ministres)

 

o   Ex 2 : Tchernobyl et son nuage arrêté à la frontière (a contribué aux 3 millions de personnes dépéndantes du Lévotyrox en France et prisonniers du bon vouloir de Merck pour le choix de sa formule, et de ses effets secondaires ou pas, depuis que le gouvernement leur a accordé l’exclusivité sur le marché français…)

Donc distribution de pilules d’iodes sur 20 km au lieu de 10 autour de centrales : illusion d’anticiper le problème mais quand on est dans la crise, le maître mot est de « rassurer » ou ne pas « créer de panique » - ou ne pas nuire à l’image de marque de l’entreprise, donc de taire le fond du problème, quitte à exposer les gens - comme avec ce 8e incident en 2 ans sur une centrale nucléaire :

o   Ex 3 : 08/10/2019 : Centrale de Golfech - Incident de classe 1 – Erreur humaine sur la maintenance : Vidange du circuit primaire faite à la mauvaise étape du refroidissement du réacteur. Information normalement immédiate de la CLI (Commission Locale d’information ) – Ici, faite 3 jours plus tard. ASN va faire une vérification complète de la centrale car a constaté de nombreux dysfonctionnements. Source : JT France 3 13 10 2019 12 -13

 

Et parallèlement à cette pseudo précaution : on augmente les normes de rejets des centrales nucléaires par décret à compter du 27 07 2019 :
- EDF à l'autorisation de rejeter 50 % de plus en effluents gazeux radioactifs de gaz rares et 33 % d'iodes dont l'iode 131 !
- EDF à l'autorisation de rejeter 300 % de plus d'iodes en effluents liquides radioactifs !
www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000027412451&dateTexte=20190727

 

Cœur du problème des risques : Plutôt les coupes sombres sur les nombre d’employés d’EDF chargés, de la maintenance, et l’externalisation de celle-ci avec des sous-traitants : grand mouvement d’ensemble depuis privatisation du groupe et idem chez GDF, tel que dénoncé dans les excellents documentaires de Gilles Balbaste :

EDF, les apprentis-sorciers : https://www.youtube.com/watch?v=yPlwrqbsToM

Main-Basse sur l’Energie : https://www.youtube.com/watch?v=eYZpxpPdENQ

Gaz et Flouze à tous les étages, le dernier en date où on voit qu’on plume le client-usager-pigeon (depuis privatisation GDF : tarif de vente a augmenté de 80%, alors que le prix de la molécule de gaz a été diminué par 3 à l’achat)

https://www.gazetflouzeatouslesetages.com/

 

2       - Et mensonges aussi au niveau économique, au détriment des citoyens :

Pour cette privatisation :

-        En 2004 : Sarkosy, ministre de l’économie -  change le statut de EDF-GDF, tout en martelant « EDF ne sera pas privatisé »

-        En 2007, quand il arrive à la présidence, il privatise et ouvre le capital aux « investisseurs privés » (Albert Frere Belge et le Canadien Paul Desmarrais par exemple)

Comprendre : une entreprise nationale privatisée doit payer des dividendes  à ses actionnaires, y compris l’état. Elle se retrouve donc siphonnée si les dividendes sont plus importants que les apports des actionnaires ou les revenus de l’entreprise = le différentiel c’est les « gains de productivité » exigés sur le dos des « filiales » et de leurs employés :

-        coupes sombres dans le personnel, comme dénoncé dans « Gaz et Flouze  à tous les étages », avec à la clé des risques de sécurité qui nous mettent tous en danger (qui vont augmenter, au fur et à mesure que partent en retraite les employés « historiques » d’EDF ou GDF, qui étaient motivés par le service au public et bien formés, et qui essaient de maintenir le cap, malgré les suppressions de personnel et l’amertume de travailler pour enrichir les actionnaires à présent plutôt que pour un « vrai » service public.

 -        + augmentation du coût pour l’usager, avec constatation de l’explosion du nombre de coupures de courant pour impayés et de difficultés de paiement des factures constatées par le médiateur (12 millions de Français en situation de « précarité énergétique ».

 

Le nombre de coupures d’électricité pour facture impayée s’envole

Les coupures de courant décidées par les fournisseurs d'énergie ont grimpé de près de 20% au premier semestre quand celles de gaz s’envolaient de 10%. Le médiateur de l’énergie dénonce une situation inquiétante.

 

https://www.lefigaro.fr/conso/le-nombre-de-coupures-d-electricite-pour-facture-impayee-s-envole-20191008

 

 

→ Ceci est appelé à augmenter encore plus évidemment avec HERCULE

 Avec Hercule :

 -        Création 2 entités EDF vert EDF Bleu :

o   Une qui regroupe les entités « rentables » qui peuvent intéresser le privé :

§  Notamment « Enedis », qui sert de vache à lait à EDF depuis des années, qui ponctionne en moyenne 82 % de ses bénéfices annuels, comme bien exprimé dans un article d’Alternatives Economiques de janvier 2018,  déjà évoqué dans cette émission)

Enedis, la pompe à finances d’EDF  31/01/2018

https://www.alternatives-economiques.fr/enedis-pompe-a-finances-dedf/00082935

– Le Linky, capteur de données de big data, contribuera à « donner de la valeur » à Enedis pour attirer des investisseurs lors de son ouverture de capital au privé, comme anticipé par des employés d’Enedis depuis des années…

 

§  Les « renouvelables », qui sont aussi un terrain de spéculation très intéressant pour le privé car nourri par les subventions publiques et les revenus garantis par la ponction croissante et imposée sur les factures des usagers via la CSPE (marché captif) – Eoliennes au Pras d’Albis : Attention, Ré-écouter les émissions du 11/04/2019 et du 18/04/2019 sur les Eoliennes pour comprendre pourquoi il faut lutter contre ce projet.

 

o   Et une chroniquement déficitaire (nucléaire + centrales à énergies fossiles interdites en 2021 et qu’il faudra démanteler) renationalisée donc assumée par le contribuable

 

Suite sur ce sujet : La semaine prochaine